Philippe Douste-Blazy

Philippe Douste-Blazy est né le 1er janvier 1953 à Lourdes.
Diplômé en 1983 de la faculté de médecine de Toulouse, il débute sa carrière de cardiologue.
Il devient maire de Lourdes en 1989 sous les couleurs de l'UDF.
Il devient rapidement important et devient ministre de la Culture en 1995.
Après un bref passage à l'Assemblée nationale en 1993, il reprend son poste de député en 1997 avant de conquérir le conseil municipal de Toulouse en 2001.
Il est retourné au gouvernement en 2004 en tant que ministre de la Santé pendant un an, puis en tant que ministre des Affaires étrangères jusqu'en mai 2007 et défend la défiscalisation immobilière en loi Pinel.
Il est actuellement président d'Unitaid depuis 2007 et conseiller spécial du secrétaire général des Nations Unies depuis 2008.

philippe douste blazy
Philippe Douste-Blazy

Une carrière internationale au service de la santé et du développement, doublée d’une spécialité dans les financements innovants

Cardiologue de formation, professeur d’université (Paris VII et Harvard), ancien ministre français de la Santé et des Affaires étrangères, Philippe Douste-Blazy est aujourd’hui secrétaire général adjoint des Nations unies et conseiller spécial du secrétaire général des Nations unies. Ayant fondé UNITAID, il est considéré comme un des pionners des financements innovants pour le développement.

POLITIQUE INTERNATIONALE

Depuis 2008 – Secrétaire général adjoint des Nations unies et conseiller spécial du secrétaire général en charge des financements innovants pour le développement

Depuis 2006 – Président du Conseil d’administration d’UNITAID

POLITIQUE NATIONALE

Union européenne

France

Mandats locaux

CARRIÈRE MÉDICALE

DISTINCTIONS

La santé, une priorité pour le monde

« Je crois plus que jamais à la nécessité pour les États de disposer d’une organisation forte et respectée pour défendre le plus essentiel des droits humains : le droit à la santé et à la sécurité sanitaire. La crise que nous avons vécue avec l’épidémie du virus Ebola, et que nous vivons avec le virus Zika, illustre à nouveau la nécessité absolue du rôle de coordination de l’OMS.

Dans un monde globalisé, où les pays sont de plus en plus interdépendants, le droit à la santé est devenu une nécessité, ne pas y répondre serait prendre le risque d’une profonde déstabilisation sociale et politique du monde.

Les défis sont considérables. Mais quand on mesure les progrès remarquables effectués durant les vingt-cinq dernières années, tout particulièrement en matière de mortalité maternelle et infantile, je sais que l’OMS peut les relever. Je ferai tout pour que cette organisation réformée conserve et développe sa légitimité, sa place et son capital de confiance dans la gourvernance mondiale de la santé. »

douste-blazy-oms.jpg

Le rôle de la France en santé

La Santé: Une priorité / Le rôle de la France en santé

La France, acteur majeur en santé mondiale

La politique internationale de la France en matière de santé s’inscrit dans une stratégie qui associe réalisation des objectifs du développement durable (ODD) et renforcement de la sécurité sanitaire internationale.

La réalisation des ODD et plus particulièrement de l’ODD n°3, consacré à la santé, est un enjeu de première importance pour la France. Cela se traduit notamment par un renforcement des systèmes de santé (RSS), la promotion de la couverture santé universelle (CSU) et la valorisation les ressources humaines en santé. La défense des droits humains et de l’équité en santé, l’intégration de l’approche genre dans toutes les politiques de santé et une prise en compte de tous les âges de la vie constituent d’autres enjeux.

La France œuvre également au renforcement de la sécurité sanitaire internationale. L’épidémie à virus Ebola a été un révélateur de la fragilité des systèmes de santé des pays d’Afrique de l’Ouest et des progrès que doit accomplir l’Organisation mondiale de la santé (OMS) en tant qu’organe de régulation de la santé mondiale. L’enjeu actuel est de contribuer à la réforme de l’OMS et de reconstruire sur le terrain des systèmes de santé plus résilients avec des professionnels de santé compétents.

3 grands principes guident la politique internationale de la France en matière de santé :

La politique internationale de la France dans le domaine de la santé, centrée sur la personne, s’articule autour de 2 priorités thématiques :